JEUDI 30 JANVIER 2020 (9H00-17H30) : OLIVIER ETIENNE   (STRASBOURG, FRANCE)

Prothèse fixée et parodonte : un binôme gagnant !

 La prothèse fixée, sur dent naturelle ou sur implant, est en lien étroit avec les tissus ostéo-muqueux environnants. Le respect de ces derniers assure leur stabilité et surtout la pérennité de la restauration prothétique, tant sur le plan fonctionnel qu’esthétique. Pour que ce binôme soit gagnant, il doit être l’objet d’attention du début à la fin du traitement.  

Tout d’abord, l’examen clinique initial du parodonte doit permettre au praticien de mieux appréhender les options prothétiques envisageables, telles que la solidarisation des restaurations unitaires plurales ou encore plus simplement la situation des limites prothétiques. Il permet aussi, à ce stade, de préciser les nécessités de renforcement du parodonte lorsque celui-ci présente une faiblesse susceptible de nuire au résultat. Enfin, ces étapes initiales doivent intégrer une analyse esthétique de la ligne gingivale et des zéniths gingivaux, lorsque la restauration prothétique s’inscrit dans la région antéro-maxillaire. Les approches minimalement invasives sur les tissus durs de la dent, comme les facettes en céramique, se complètent aisément d’une plastie gingivale simple (gingivectomie) ou parfois plus complexe (élongation coronaire). Chacune de ces interventions répond à des impératifs cliniques et impose une temporisation de cicatrisation qui lui est propre.  

Ensuite, le respect de procédures prothétiques peu agressives, au stade des empreintes comme de la temporisation, permet d’assurer la stabilité ou au contraire le remodelage des tissus mous afin d’optimiser le confort et le rendu esthétique final. C’est le cas dans les techniques de modelage des crêtes édentées ou encore dans la préparation du profil d’émergence.  Enfin, le choix des matériaux prothétiques, des options scellées ou collées, ou des connectiques en prothèse supra-implantaire, constitue le dernier temps thérapeutique, qui doit lui aussi répondre à des enjeux mécaniques, esthétiques et biologiques.  

Lors de cette journée de conférence, nous partagerons et nous développerons avec vous ces différentes notions, au travers de situations cliniques diverses. Nous exposerons aussi bien les certitudes avérées pour certains concepts, que la remise en question de certains dogmes dans la relation paro-prothèse.

 

 

VENDREDI 13 MARS 2020 (9H00-18H00) : MASTER CLASS - JACQUES CHEYLUS (ARCHAMPS, FRANCE)

TP Flux numérique : Empreinte optique et planification

Le numérique est entré dans nos cabinets depuis longtemps avec l’imagerie. Aujourd’hui, « la chaîne numérique » est l’avenir proche pour notre pratique, et le présent pour certains d’entre nous. 

En quoi consiste-t-elle exactement ?

Par quelles étapes peut-on aujourd’hui passer de nos préparations à la réception de prothèses façonnées par CFAO, en totalité ou en partie ?

Quels sont les matériaux et préparations adaptés à cette nouvelle mise en œuvre de nos compétences ?

En implantologie, quelles étapes peuvent nous permettre de prévisualiser nos chirurgies, les futures prothèses, et comment va-t-on pouvoir simplifier la réalisation de guides chirurgicaux ?

Avec quelle fiabilité ?

Peut-on améliorer la transition chirurgie-prothèse grâce au numérique ?

JEUDI 9 avril 2020 (9H00-17H30) : ROMAIN DOLIVIEUX  (STRASBOURG, FRANCE)

Augmentations osseuses autologues en implantologie: greffes 3D

Augmentations osseuses autologues en implantologie: greffes 3D Une restauration implantaire esthétique et fonctionnelle implique une bonne gestion des tissus durs et des tissus mous.  

Compte tenu de sa capacité de cicatrisation et de sa prédictibilité, l’os autogène reste le « gold standard » pour la reconstruction de grands défauts alvéolaires.

La technique de greffe en coffrage, développée par le professeur F. Khoury, se base sur l’utilisation de greffons corticaux mandibulaires préparés de façon spécifique.Cette méthode assure une revascularisation et une régénération rapide du greffon osseux, ce qui garantit une stabilité de l’os greffé dans le temps.

Au cours de cette séance, nous pourrons aborder les conditions d’utilisation de l’os autogène dans la reconstruction pré et per-implantaire pour les petits moyens et grands défauts alvéolaires, ses indications et ses limites.

JEUDI 18 JUIN 2020 (18H00-22H00): PERIO MASTER

8 conférences de 10 minutes  chronométrées abordant l’ensemble des évolutions  actuelles de la parodontologie et de l’implantologie.

La soirée Perio Master 2020 est offerte à nos membres ayant choisi le «forfait conférences» avec confirmation d’inscription obligatoire à sfpio.rra@gmail.com

Conditions d’inscription, tarif et réservation sur demande au 06.11.71.38.22 ou par email à sfpio.rra@gmail.com

JEUDI 17 SEPTEMBRE 2020 :  FILIPPO GRAZIANI(PISE,  Italie)

Au cours de cette journée, les critères de choix et les différentes techniques de chirurgie parodontale seront abordées.

L'accent sera mis sur les thérapeutiques de régénération parodontale ayant pour objectif de changer le pronostic de dents parodontalement compromises.Les chirurgies parodontales de régénération et reconstruction parodontales sont maintenant des procédures éprouvées et prédictibles. Elles ont amélioré significativement le pronostic de dents sévèrement compromises et ainsi augmenté leur taux de survie.La prédictibilité et les indications de la chirurgie parodontale régénérative se concentrent principalement sur les défauts infra-osseux.Les défauts infra-osseux apportent en effet un support et un environnement favorables à la stabilité du caillot.

Néanmoins, les défauts infra-osseux constituent une minorité des défauts parodontaux, face aux défauts horizontaux ,péri-apicaux furcatoires et déhiscences, plus nombreux qui retiennent l'attention des cliniciens.

L'objectif de ce cours sera proposer des solutions pour gérer ces cas complexes.

VENDREDI 6 ET SAMEDI 7 NOVEMBRE 2020 - VAUVERT (SCAMANDRE, Domaine viticole Renouard)
MASTER CLASS :  FRANCK RENOUARD - SOFIA AROCA - FABIEN RAMON

Les conditions du succès

Le monde médical, et plus spécialement le monde dentaire, n’envisage les complications que sous un angle technique.

Le comportement humain, fortement influencé par le stress, n’est que très rarement mis en cause dans la chaîne d’événements qui conduit à l’échec.

Et pourtant… Si nous envisagions les choses différemment, 50% des événements indésirables graves pourrait être évités. Les trois intervenants nous feront partager leurs expériences cliniques pour mettre en place les conditions du succes.

Soirée du vendredi consacrée à la dégustation de vins et repas.

Propulsé par Viaduc Mon site.fr - Tous droits réservés
Ce site est propulsé par Viaduc